Fidus Custos

     Les systèmes italiens sont restés volontairement dans l’ombre pendant très longtemps et commencent à émerger sous l’impulsion des maestri les plus progressistes qui ont bien compris que la seule façon de ne pas voir mourir leurs traditions est d’ouvrir les portes de ces mondes méconnus aux étrangers (double sens). L’Italie connait à son tour ce que l’Orient a su gérer parfaitement : l’exportation et la divulgation. Nul n’étant prophète dans son propre pays, il faut parfois allumer les projecteurs en terre étrangère avant d’avoir assez de crédit pour (ré) intéresser les siens. C’est assez paradoxal mais c’est comme ça.

     C’est positif pour nous, extérieurs aux « familles », nous pouvons ainsi jouir de l’enseignement. Comme toute médaille, il y a toujours un revers. Afin de sensibiliser aujourd’hui, il n’y a pas trente-six façons : la plus simple et la plus directe passe par la vidéo. Nous sommes dans la société de l’image. Beaucoup plus directe et explicite que n’importe quel autre moyen, on peut choisir des vidéos très explicatives ou approximatives suivant l’état d’esprit et la stratégie de chacun. Pour ma part j’ai choisi de montrer des formes libres et des interprétations personnelles mais en y respectant toujours les codes et les principes immuables du système dans lequel je suis formé. Des approximations (en complète connaissance de cause) y sont laissées pour la simple et bonne raison que tout ne se montre pas et ne se dit pas en public, surtout lorsqu’il s’agit de pratiques « sensibles ». Les canons d’un style se montrent entre quatre murs, de cœur à cœur (le concept I Shin Den Shin pour ceux qui pratiquent les arts japonais, ça devrait vous parler). L’enseignement se mérite, se paye (de quelque façon que ce soit) et les Mc Dojo (Reflet de la société moderne du consumérisme et du « tout ici et maintenant ») n’ont pas leur place dans ma conception des choses.

mcdojo-1

Je représente mon maître d’arme Danilo Rossi Lajolo di Cossano, son travail, notre école, sa création personnelle issue des traditions italiennes de combat, plus simplement : le Lajolo Knife Fencing System. Je suis sûr que vous le savez déjà mais j’insiste bien sur les mots. Je m’assure en qualité d’instructeur du système du bon déroulement des choses en ce qui concerne l’Hexagone. Il a placé son amitié et sa confiance en moi, j’ai par conséquent le devoir de tenir cette responsabilité.

20160213_184954

     J’aime les choses claires et nettes. Je dis tout ça sans aucune forme de fierté mal placée (je rentre toujours la tête dans mes t-shirt je vous rassure). Ce qui est dit et montré doit être cohérent et correct. Lorsque je vois des personnes parlant de choses qu’ils ne connaissent/maitrisent pas et ce publiquement, je me dois d’agiter mon petit drapeau orange de rétablir certaines vérités, tant pis si ça pique un peu… Je sais ce que c’est, je me fais remettre parfois à ma place aussi comme tout le monde. C’est la vie !

     Je vois parfois passer ici et là des vidéos qui me laissent à penser que le système commence à être (re)connu car des similitudes troublantes avec ce que nous faisons se retrouvent chez d’autres. Mon sentiment est partagé. D’une part, je me dis que si c’est copié, c’est que c’est un gage de qualité ; c’est par conséquent un bel hommage. D’un autre côté, ce qui me gène c’est que ces personnes le fassent sans demander la permission (et le fameux « s’il vous plaît » alors ?). Ca doit être l’effet téléchargement gratuit du net. Chacun se sert comme il l’entend.

     Je n’ai pas la prétention de savoir, mais celle de chercher. Je suis un boulimique. Ceux qui me connaissent ou me lisent le savent. De plus, je fais de mon mieux pour apporter ma petite contribution quant à la promotion des divers systèmes italiens liés au couteau, et peut importe les dissensions et les guéguerres idéologiques qui fleurissent çà et là en Italie. Je fais abstraction de tout cela et tente de rester le plus objectif possible. Je fais tout cela par passion et donc il m’arrive de m’emporter (logique quand on prend les choses au premier degrés) lorsque certains ne jouent pas ce jeu là. Les moyens d’apprendre sont faciles aujourd’hui, il suffit de demander et de faire quelques sacrifices.

     Danilo est un professionnel, il travaille quotidiennement en ce sens. Lui aussi ne détient pas la Vérité mais il cherche, se remet en question, fait évoluer le système et avance. Nous sommes loin derrière mais il nous motive et nous hisse vers le haut. De plus, nous travaillons pas mal sur nos moyens de communications afin de partager système Lajolo avec vous. Dans quel but ? Une chose me tient particulièrement à cœur : remettre l’Italie et plus globalement l’Europe sur le devant de la scène des systèmes de combat à l’arme blanche.

Forme de patriotisme ? oui, et alors !

zumpata2

Donc merci pour la publicité indirecte que vous nous faites ou nous ferez, vous êtes nos meilleurs commerciaux  🙂

 

2 thoughts on “Fidus Custos

Laisser un commentaire