Formation Novembre 2015

Cours instructeur un peu particulier en cette fin d’année car n’ayant pas la possibilité de suivre la formation début Décembre dans notre fief frioulan, c’est en Lombardie chez mon ami Claudio, expert en armes en feu (profession oblige) et représentant de la Calix Varese que nous nous retrouvons avec Danilo pour une journée de leçon privée. Ce Claudio est lui aussi un sacré bonhomme. La Calix Academy est nourrie d’influences et de personnages atypiques, ce qui nous enrichit tous et toutes quand on y réfléchit bien.

Le cours instructeur du Samedi se déroule dans un endroit plutôt inhabituel pour moi, un stand de tir en plein air. S’entraîner avec à quelques mètres des coups de feu qui retentissent, que ce soit du 9mm ou du 357 magnum, ça fait un drôle d’effet et rend l’atmosphère assez grisante, je dois le reconnaître.
Ma première leçon de tir me fut donnée justement par Claudio, une expérience de plus à mettre à mon actif et pour un baptême du feu, je dois vous avouer que le résultat fut bon. J’en étais le premier surpris lorsque je me suis rapproché pour voir la cible criblée d’impacts. Nous nous efforçons d’être précis dans nos gestes en permanence car nous manipulons de vraies lames, cette précision ressort même avec d’autres « outils » en main. Constat #1

Le parallèle entre arme blanche et arme de poing et très intéressant surtout que Danilo axe en ce moment notre travail sur les diverses façons d’extraire son arme et l’importance de le faire vite, bien et en toute sécurité. Notre système se veut professionnel, des experts en tir tactique qui s’entraînent chez nous sont bien souvent surpris des similitudes entre nos façons de procéder. Cela montre qu’à la Calix Academy nous ne faisons rien au hasard et que nous sommes méticuleux dans notre approche de la réalité. D’ailleurs, le maestro est constamment à la recherche d’exercices de travail différents, histoire de varier un maximum (il les appelle  brain process drills).

Il se fait d’ailleurs un malin plaisir à brouiller régulièrement les pistes dès qu’il sent un tendance de notre part à rechercher une sorte de confort dans notre pratique ou de cadre technique. Un nouveau cours électrochoc et c’est à nous par la suite de remettre de l’ordre dans le chaos. C’est exactement ce qui se passe dans une situation indélicate où tout se bouscule, rien n’est maîtrisé, ça part dans tous les sens. Il faut de suite retrouver la stabilité mentale et physique. Toujours plus facile à dire qu’à faire mais c’est ce vers quoi il faut tendre…

Pour revenir à la méthode d’entrainement du Samedi donc, du travail sur cible, des exercices type « militaire », (ça tombait bien, le contexte s’y prêtait), de visualisation, précision et coordination. C’est sa façon à lui de me préparer pour la compétition d’escrime courte/Knifencing du lendemain, toujours à Varese. Oui je sais, c’est original mais nous ne faisons rien comme les autres ! Egalement du travail sur la manipulation du couteau était au programme, j’ai encore découvert de nouveaux axes de travail, mon apprentissage s’intensifie et il me tarde de voir ce que nous réserve notre 3ème année de formation instructeur made in Lajolo Knife Fencing System.

Ce fut une journée mémorable et à reproduire très vite !!!

Laisser un commentaire